Un exercice que je ne fais pas pleinement.
Pendant l'exercice, j'entends plusieurs fois le mot arbre. Un petit sanglot remonte du plus profond de moi.
A la fin de l'exercice, je m'assois. Les larmes m'envahissent. Je suis bouleversée. Impossible de les réprimer. Cela dure quelques dizaines de minutes.
Je ne regarde pas les personnes qui m'entourent. Je baisse la tête et je pleure. Je sanglote parfois fortement puis je me calme. Je finis enfin par relever la tête.
A la fin de la séance, lorsque j'évoque ce qui m'a le plus marqué, je reviens sur cet épisode. L'émotion ressurgit.
Je sens qu'il reste au fond de moi beaucoup de larmes enfouies.