Bel amour n'est pas querelle

11 décembre 2017

Mister Mystère

 Tu gardes ton mystère Mister !

 

Posté par rosa line à 16:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2017

Poème

Vous ne saurez jamais
Que votre âme voyage
Comme au fond de mon coeur
Un doux coeur adopté,
Et que rien ni le temps
D'autres amours, ni l'âge,
Ne feront jamais que vous n'avez été.
Que la beauté du monde
A pris votre visage,
Qu'un peu de votre voix
Est passé dans mon chant.

Marguerite Yourcenar

Posté par rosa line à 14:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2017

En danger

Dans une réunion, il est attaqué par un homme aux cheveux bruns aux yeux exorbitants. Je le sens mal à l'aise. Assise à ses côtés, je lui prends la main. Je la caresse pour le rassurer. Sa main est douce et chaude. Plus tard, nous nous rapprochons l'un de l'autre dans un endroit isolé.
Il me pénètre longuement. 

Tout cela n'est qu'un rêve. En réalité, rien de rien.

Posté par rosa line à 17:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2017

Des arbres

Les arbres perdent leurs branches secondaires, des arbres dépourvus de feuilles, longs bâtons bien droits. Plus tard, j'observe de grands arbres avec de très grosses branches s'élevant dans le ciel verticalement, leurs branches secondaires sont stockées à l'orée de la forêt en stères. Je l'avertis que les branches vont tomber. Il ne bouge pas et les regarde. Je recule légèrement. Une branche principale commence à s'incliner et s'effondre rapidement. Il se trouve sur le toit d'une voiture. La chute de la branche le projette à terre. Allongé des témoins de l'accident accourent pour le secourir. Je reste immobile et je me réveille.

Posté par rosa line à 14:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2017

Une tour

Je suis assise dans une salle, entourée de personnes, des collègues semble-t-il, les chaises rangées en ligne. Des assiettes remplies de nourritures exotiques sont distribuées à quelques collègues qui ont participé à un projet. Je n'en aurai pas. Prenant conscience que le service sera très long, une à deux heures, je quitte la salle. Je me retrouve sur un chemin pavé très escarpé, entourée de bâtisses en pierres blanches. Il fait beau dans ce village médiéval. J'arrive au pied d'une tour. Je monte emportant un repas. Arrivée à mi-chemin, le passage est très délicat. Je dois escalader une rampe à barreaux, le dos penché à l'arri!ère dans le vide, les mains et les pieds posés sur la grille. J'ai le vertige mais je me contrôle.  Je suis accompagnée d'un collègue. Je parviens avec succès au sommet de la tour, Je m'assois contre le muret. Je perçois le vide autour de moi et la hauteur à laquelle je suis arrivée. Je suis prise d'un très grand vertige. Je ne peux pas manger. Je suis attirée par ce vide. J'hésite à poursuivre le rêve. Finalement je me réveille.

Posté par rosa line à 09:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2017

Faute...

et répétition d'un mot dans le message que je lui ai envoyé. Ce mot n'est pas anodin. Un mot écrit par cet homme, que je ne vois plus, après notre rencontre, dans un message très laconique.
J'ai honte. Je suis légèrement apaisée mais toujours perturbée, dégoût, tristesse et parfois colère. Cela fait une semaine que cela dure. Je dors peu et mal. 

Posté par rosa line à 10:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2017

Deuil

Ils m'ont volé mes deuils. 

Posté par rosa line à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2017

C'est fait

Je viens de lui envoyer un message. Ce matin j'ai lu un article sur le bonheur. Prendre des décisions et agir permet de réduire l'anxiété. C'est ce que j'ai fait.
Bon je n'en ressens pas encore les effets. Peut-être vais-je être déçue. Mais je n'aurai pas de regret. 

Posté par rosa line à 14:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Réflexion...

faite, je n'ai rien à lui reprocher. J'ai douté dans mon état de confusion. Peur d'être trahie et déçue une nouvelle fois.
Je suis en colère contre lui. A plusieurs reprises, il m'a parlé de lui en terme négatif cherchant à changer mon jugement le concernant. Mais il n'y est pas parvenu. C'est lui qui cherche à me blesser, ce n'est pas la première fois. Je resterai indifférente face à lui.

Envie de l'appeler pour exprimer ma colère et ma déception. Mais je ne le ferai pas, je n'ose pas.

Cela fait plusieurs jours que je n'ai plus de gôut ni à manger, ni à faire quoi que ce soit. Je me traîne, je pleure parfois. J'espère que cet état est passager.

Posté par rosa line à 21:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sans queue ni tête

A la dernière réunion, ill m'a dit "je vous marie avec le bloqué". Surprise j'ai ri. Je me demande ce qui m'a le plus fait rire, l'action de me marier, ou l'homme avec qui il me marie. Je penche pour l'action.

Etrange cette nuit, je me souviens de deux fins de scènes d'un rêve sans queue ni tête.
La première, nous sommes tous les deux derrière un bureau, devant nous un homme représentant l'autorité dont je ne vois pas le visage. L'ambiance est calme. Lui est détendu. Il approche son visage du mien et m'embrasse. Un baiser doux qui me remplit de bonheur.
La deuxième, plus tard, sans me souvenir de ce qu'il se passe entre deux, devant mes yeux apparaît un morceau de papier blanc rectangulaire, sur lequel est écrit mon prénom et mon nom marital, qui ne correspond pas au sien, ni au mien, mais à un autre homme. Pas de frayeur à la vue du nom.
La troisième, nous sommes poursuivis, en voiture, sans course poursuite. Il n'y a pas d'ambiance de panique ou de frayeur. Arrêtés, il l'emmene allongé dans une civière peut-être. 

Concernant l'ordre des scènes, j'hésite entre la deux et la trois.

Je me suis réveillée heureuse, il m'a embrassée.

 

 

Posté par rosa line à 11:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]