Bel amour n'est pas querelle

12 novembre 2020

Petite forme

En petite forme depuis quelques jours. Une perte d'enthousiasme. Je me force même à pratiquer mes activités préférées. Et après celles-ci, je ressens pas l'euphorie habituelle. Peut-être que l'ambiance actuelle a fini par avoir un impact sur moi. Pourtant personnellement, je vis bien. Mais pour beaucoup de personnes, c'est difficile. Pour les jeunes, l'avenir est très incertain. 

 

Posté par rosa line à 21:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]


08 novembre 2020

Il fait beau

Quel bonheur de courir seule, sans rencontrer de voiture, sans avoir peur du chasseur, sous le soleil.

"Code secret", j'ai ri. Quand cela  est partagé avec plusieurs personnes, ce n'en est plus un. Et puis le terme approprié est Mot de passe, il le sait.

Assis sur son fauteuil de bureau, il a basculé vers l'arrière. Nous le voyions quasiment allongé. J'ai détourné la tête. 

L'évènement s'est bien déroulé même s'il y a eu quelques petits bugs. Je suis satisfaite.

Posté par rosa line à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2020

Déferlement

C'est fini ?

Posté par rosa line à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 novembre 2020

Déçue ?

Pourquoi serais-je déçue de ce qui n'existe pas ? 

Posté par rosa line à 19:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

31 octobre 2020

Triste et dégoûtée

Il nous a demandé ce que nous ressentions : triste et dégoûtée. 

 

 

Posté par rosa line à 21:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Sensible

Il a pleuré, jusqu'aux sanglots. Est-ce qu'il était si proche de cet homme, je ne le pense pas. Est-ce que cet homme l'appréciait, certainement pas, j'en suis certaine pour l'avoir entendu s'exprimer à son sujet. 
Alors sur qui pleurait-il si fort ? D'où remontaient ces sanglots ? Il a caché son visage entre ses mains et a ensuite coupé l'image.

Très rare de voir un homme dans cet état, il m'a émue. Je n'oublierai jamais ce moment.

Le calife porte la barbe, c'est nouveau ! Il est ainsi plus repoussant.

Posté par rosa line à 17:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2020

Résignée

Après-demain, de nouveau reconfinés. Depuis quelques jours, plus d'activités extérieures supprimées, des contacts très limités. Et cela risque de durer et de se durcir au fil des semaines. Le confinement ne semble pas assez strict compte-tenu de la situation sanitaire.
Je vais reprendre des activités seules, celles du premier confinement. Il y aura des hauts et des bas. Je suis prête. Je sais m'occuper et finalement, je m'adapte assez bien, surtout à me passer de la présence de certaines personnes. 

La dernière personne que j'ai vu, c'est M. Il nous a annoncé la fermeture à partir du lendemain. Il ne semblait pas trop chagriné, il a très bien vécu le premier confinement et a pu se reposer physiquement. Il en avait besoin selon lui.

Lui, je le verrai certainement en visioconférence, moyen de communication que je n'apprécie pas. De la distance encore, et du détachement toujours plus par rapport à lui. Je ne m'en porte pas plus mal, bien au contraire. Cela me permet de tourner mes pensées vers des choses essentielles et bien réelles et vers des personnes qui ne cherche pas à m'éviter et qui apprécie ma compagnie.

J'ai fait connaissance avec un homme lors de mes activités, JC, il est charmant, agréable et calme. Il faudra attendre quelques semaines, voire quelques mois avant de le revoir.

Posté par rosa line à 21:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2020

Libre

Je ne me suis jamais sentie aussi libre. Je me suis fixée un objectif depuis le confinement, indépendant de ma vie professionnelle et donc de Lui.
Plus de fantasme ! 

Je l'ai vu récemment, en forme, avec une chemise bleue. Une couleur qui lui va bien. Il a une conduite d'évitement. Impossible de l'approcher. Peut-être a-t-il peur d'être contaminé par la Covid.

M et une personne présente à l'activité que je pratique et que j'apprécie, m'ont aidée. J'ai retrouvé le calme intérieur. J'ai remercié cette personne. Je ne les oubierai jamais. Ils m'ont beaucoup apporté en quelques minutes et M depuis que je le connais. 

Comment réussir une action quand le personne avec qui vous devez travailler entrave le bon déroulement de l'opération. C'est l'ami du Calife. "Inch ...", dit-il. Je n'ai pas répondu mais j'ai quand même souligné son "incompétence" ou son manque de préparation. Cela dépendra de l'interprétation du message que j'ai envoyé.

Etonnament, je ne me suis pas énervée. J'ai réussi sans son aide. Ou plutôt, je devrais dire que je suis restée très calme et qu'il ne m'a pas prise dans son piège. Il m'a prise pour une néophyte. Pas de chance, je connaissais le fonctionnement du système. En revanche, j'ai communiqué à mon chef les difficultés rencontrées, soulignant ainsi son manque de coopération. Désormais, il est hors de question que je travaille avec ce type. Type qui dit "heureusement qu'il y a encore de la solidarité entre nous" dans des circonstances dramatiques. Je n'ai aucune confiance en lui. Calife n'était pas loin, m'observant.

Le calife qui parle des actions que je mène alors qu'il a tenté au commencement de me dissuader de me lancer dans cette expérience. Et qu'il n'y a jamais participé. Ils osent tout... Jamais je ne le laisserai entrer dans mes actions. Je vais le maintenir à distance. Il peut parler fort, claquer tout ce qu'il touche pour attirer mon attention, c'est peine perdue. Il m'indiffére. Je pense qu'un jour je lui dirai. Dans le paraître, pas intelligent, il ne m'attire pas. Je me demande si un jour, il se fera tatouer un crocodile !

 

 

Posté par rosa line à 21:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 octobre 2020

Effacée

Bleu ? Quelle vidéo ai-je publié ? Je ne m'en souviens plus. Mais peut-être que l'inconnu peut me rafraîchir la mémoire !

Récemment M a été prévenant. Il m'a demandé si je pouvais l'entendre désormais. J'ai été étonnée qu'il s'en souvienne après tous ces mois passés. 
J'ai confirmé que cela m'était indifférente même si au fond il a réactivé une émotion. 

Le calife est positif. Ecarté pendant une semaine. Quelle sérénité. Avant de partir, cet homme a montré combien il a besoin de se mettre en avant. De posséder. Mais il peut posséder tout ce qu'il veut, rien ne m'attire chez lui et je ne suis pas envieuse. 

Lui, je l'ai aperçu. Il est passé rapidement et a rejoint une ex collègue, copine ou amie, je ne sais pas. Quand il marche, il est toujours rapide et sautillant, la tête haute. Cela me fait sourire, cette démarche est rare chez un homme. Il semble en pleine forme.

Quatre, c'est ma place. Number One ne s'est pas débarassé de moi. Dommage ! Et puis il organise une réunion à laquelle je ne peux échapper et à laquelle il est obligé de me convier. Mais je vais tendre l'oreille et fermer ma bouche. Ma contribution sera nulle, de qui se moquent-t-ils ?

Posté par rosa line à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2020

Tenace

Après mûre réflexion, je reste, mais à  l'écart quoi qu'il arrive. J'agirai à l'écart de ces personnes dans des actions qui me tiennent à coeur. Je suis tenace.

Ils provoqueront peut-être un jour mon départ, je m'y prépare. Mais j'espère à court terme un changement de situation faborable pour moi.

Posté par rosa line à 16:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]